Catégorie

UGDO FRANCE – Remise de tenues scolaires et Tables- bancs

Pour la rentrée scolaire 2018-2019, deux actions majeurs ont eu lieu :

 

  • UGDO-France et Le Collectif des Tailleurs de la Commune de Ouidah ont remis, le Dimanche  9 Septembre 2018 à Houakpèdaho , des tenues scolaires aux enfants orphelins ou les plus démunis de l’école primaire en présence de la directrice de l’Action Sociale, des représentants de la Société Civile, des Handicapés et de l’ONG Afrique Décide.

 

IMG_6375-1

IMG_6393-1

 

IMG_6408-1IMG_6406-1

Commémorons ensemble la JISTNA, le 23 Août 2018 à Ouidah

 


Journée Internationale du Souvenir de la Traite Négrière

et de

son Abolition

14114989_1123052677741666_1362716829201685684_o

photo1La Journée Internationale du Souvenir de la Traite Négrière et de son Abolition (JISTNA) est célébrée le 23 août de chaque année.  Elle a été initiée en 1998 par l’UNESCO pour rendre  hommage  aux millions d’hommes, de femmes et d’enfants victimes de l’esclavage.

 

OBJECTIF DE L’UNESCO

La Journée Internationale du Souvenir de la Traite Négrière et de son Abolition vise à inscrire la tragédie de la traite dans la mémoire de tous les peuples. Conformément aux objectifs du projet interculturel « La route de l’Esclave » de l’UNESCO, elle doit offrir l’occasion d’une réflexion commune sur les causes historiques, les modalités et les conséquences de cette tragédie, ainsi que d’une analyse des interactions qu’elle a générées entre l’Afrique, l’Europe, les Amériques et les Caraïbes.

Cette inscription du 23 Août de l’UNESCO dans l’agenda internationale a pour objectif de :

  • Briser le  silence  sur  la  traite  négrière  et  l’esclavage  dans  les  différentes  régions  du  Bénin.
  • Mettre en  lumière  les  traumatismes  et  les  conséquences de cette histoire, les multiples transformations  qu’elle  a  engendrées  ainsi  que  les  interactions  culturelles  nées  de  ces  rencontres contraintes qui sont à la source de la diversité de nos sociétés.
  • Contribuer à  la  réflexion  sur  les  nouveaux  défis et enjeux auxquels doivent répondre les sociétés modernes.

LA COMMEMORATION PAR LE COMITE DE COMMEMORATION DU 23 AOÛT  A OUIDAH

C’est alors que, UGDO choisit de relever le défi par la création de sa structure « COMMEMORATION DU 23 AOÛT » dont les objectifs suivent ;

OBJECTIFS GENERAUX

  • Favoriser la promotion d’initiatives contribuant à la réalisation des objectifs du Projet  « La Route de l’Esclave » de l’UNESCO.
  • Se souvenir, rendre hommage et honorer les victimes de la traite négrière et de l’esclavage

LES OBJECTIFS SPECIFIQUES

  • Rassembler les Béninois et les Afro-descendants du monde sur les lieux de mémoire de Ouidah pour communier ensemble.
  • Mettre en valeur et partager la richesse du patrimoine culturel rassemblé à Ouidah et lié à la traite négrière et à l’esclavage
  • Favoriser la conscientisation et la sensibilisation de la jeunesse béninoise sur le devoir de mémoire
  • Faire de Ouidah le creuset de la Réconciliation entre peuples béninois d’une part, entre Béninois et sa diaspora d’autre part et ensuite surpasser les blessures et les séquelles de cette tragédie pour se reconstruire ensemble.
  • Faire de la « commémoration du 23 août » un évènement mémoriel incontournable à Ouidah où convergeraient chaque année les peuples victimes du Bénin et du monde entier.

C’est ainsi qu’en 2016, puis en 2017, le Comité de la Commémoration du 23 Août (CCOM23), en partenariat avec le Conseil communal, les Personnalités et les Associations de Ouidah, Ecran Sans Frontière, a organisé plusieurs manifestations à Ouidah sur le thème de « Devoir de Mémoire » : communications, conférences, projections de films, visites de sites historiques, recueillement, sensibilisation de la jeunesse, cérémonie officielle à la Porte du Non-Retour.

Vous pouvez télécharger la programmation JISTNA 2018

INAUGURATION D’UN MODULE DE 4 CLASSES AU CEG3 DE OUIDAH

22181448_1500528539994076_3324493015453524617_o

Le 3 Octobre 2017, a eu lieu  la Cérémonie de remise des clés du module de 4 classes au CEG3 de Ouidah en attendant son inauguration officielle.

En effet, le Lundi 16 Avril 2018 , la cérémonie officielle d ‘inauguration a eu lieu en présence de :

  • Madame Célestine ADJANOHOUN, Maire de Ouidah,
  • Mr Franck VAHDATE Président de l’ONG Les Liens Humains,
  • Mr Christophe CHODATION Président d’Honneur de UGDO-France,
  • Madame Christiane ADJOVI-KPEHOUNTON, Secrétaire Générale de UGDO-France,
  • Mr Cyprien BOCO, Ancien Vice Président de UGDO-France,
  • Des Donateurs et Personnalités de Ouidah

 

IMG-20180417-WA0015 IMG-20180416-WA0005

 

22289654_1500528416660755_6234265411962693136_o

 

22181245_1500528413327422_333441221277870479_o

 

IMG-20180417-WA0011

 

IMG-20180417-WA0012

 

IMG-20180417-WA0008

LA CONFERENCE DE PARIS, SUR L’HISTOIRE D’AFRICATOWN AVEC LE BENIN

OUIDAH (BENIN) ET PRICHARD (USA) RENFORCENT LEUR COOPERATION

Le 23 Février 2018, l’ambassade du Bénin à Paris a servi  de cadre pour la signature d’un protocole de coopération économique, culturelle et touristique entre la mairie de Ouidah et celle de Prichard (Alabama, Etats-Unis).

Les 2 délégations, conduites par leurs Maires respectifs, avaient été invitées par l’Alliance de Coopération Economique, Culturelle et Touristique Afrik’Alabama (ACECAL) pour consolider les bases du projet «  Bénin House ».

Selon Mme Anick Santos, Promotrice du Projet, « Bénin House » s’articule autour de 3 sections principales : Arts et Culture, Histoire et Tourisme, Business et Investissements.

Il sera exécuté à Africatown sur un site de 3 ha gracieusement mis à disposition par le Corps Gouvernant de la Mairie de Prichard en Alabama.

Ce sera la découverte de la culture béninoise dans sa richesse et dans toute sa diversité, dans cette contrée américaine où le dernier bateau négrier « Clotilde » avait débarqué 110 captifs embarqués quelques mois plus tôt au port de Ouidah.

C’était en 1860 alors que l’esclavage était aboli aux Etats-Unis depuis 1808.

L’UGDO-France et plusieurs associations béninoises en France avaient honoré de leur présence les diverses rencontres et cérémonies américano-béninoises.

IMG_4359-120180222_152628-120180222_110543-1 20180222_152331-1 IMG_4331-1 IMG_4427-1 IMG_4430-1 IMG_4463-1 IMG_4475-1

Passation de services entre CA Sortant et Entrant

La passation de services entre le CA sortant et le nouveau CA a eu lieu le Samedi 13 Janvier 2018 à Nanterre.

Le premier temps de la passation de services est consacré aux vœux 2018, au tour d’horizon des comptes rendus et des affaires en cours.

Le 2è temps est relatif aux retrouvailles dans la nouvelle année, le départ du Conseil d’administration des uns et l’accueil des autres.

Voici en images les 3 mouvements (Président sortant à droite).

  • Remise au Président du Trophée HCBE MONDE obtenu par l’UGDO-France en 2017, Symbole du travail de l’UGDO-France qui est arrivé au niveau des genoux et qui devra être porté sur la tête
  • Passation des dossiers sur un disque dur de 1 To (c’est lourd, c’est très lourd)
  • Remise d’une boisson « incolore » (pour demander l’aide des mannes de nos ancêtres pour les nouveaux défis.)

.facebook_1516121985004.facebook_1516121911891 .facebook_1516121947794

GLEXWE-XWE 2017

E58A0709Le rideau est tombé vers 21 heures le samedi 02 Décembre 2017 à la fête de Ouidah Gléxwé-xwé 2017 à Paris.
Retrouvailles, partage, culture, gastronomie étaient au rendez-vous.
La joie était sur les visages des 150 invités présents dont Mme la Consule Générale et le Représentant de SEM l’Ambassadeur du Bénin.

 

GLEXWE XWE 2017 (Fête de OUIDAH 2017)

Affichebleu

 

GLÉXWÉ-XWÉ 2017

DÉJEUNER SPECTACLE LE 2 DÉCEMBRE 2017

12H – 21H

124 Rue de Bagnolet PARIS 20ème

Accès en transport en commun

Métro 2  Direction Porte Dauphine – Arrêt Alexandre-Dumas

Métro 3 Direction Gallieni – Arrêt Porte de Bagnolet

Métro 9 Direction Mairie de Montreuil – Arrêt Maraîchers

Spectacle de danses traditionnelles avec le Groupe TCHINKOUMIN

La Participation Exceptionnelle de Laurent HOUNSAVI

DJ Hamed 

MENU

Apéritif

Sangria Aux Fruits De La Passion et à l’Ananas

Apéritif Dinatoire

Bouchée de radis noir à la crevette

Palmier pesto tomates séchées fromage

Assortiment de mini tartelettes

Brochettes multicolores

Velouté de carottes et pomme de terre, au lait de coco et aux épices

Carottes à l’orange et aux kiwis

Verrine avocat, chantilly salée au saumon fumé

Délice de crevette mascarpone et ananas

 Plat

               Poulet à la coriandre et citron Vert Papillote de banane Plantain / Riz Exotique

ou

Dos de cabillaud Rôti, sauce passion Papillote de banane Plantain / Riz Exotique

Dessert

Cheese Cake / Coulis De Mangues

RÉSERVATION OUVERTE EN LIGNE EXCLUSIVEMENT (Cliquez)

LES PLACES SONT LIMITÉES

ENCORE QUELQUES JOURS DE RÉSERVATION – DÉPÉCHEZ-VOUS

Souvenir de l’esclavage et de son abolition

La Journée Internationale du Souvenir de la Traite Négrière et de son Abolition(JISTNA) a été initiée par l’UNESCO en 1998.
Mais, contrairement à certains pays africains, nous constatons que cette journée ne présente pas encore un grand intérêt pour cette célébration au Bénin.

Ceci étant, depuis 2014, l’Association UGDO-FRANCE s’est engagée pour l’organisation annuelle de cette journée du 23 Août à Ouidah avec la participation de la Ville de Ouidah et des Afro-Descendants(Antillais, Brésiliens, Haïtiens, Américains etc…).

Je vous invite à lire l’article ci dessous

Souvenir de l’esclavage et de son abolition : L’ultime rituel vodoun du 14 août 1791


Affiche-COM23-V5_22_23_C3

JOURNEE INTERNATIONALE DU SOUVENIR DE LA TRAITE NEGRIERE ET DE SON ABOLITION 2017

Affiche-COM23-V5_22_23_C3

UGDO-France, en partenariat avec la Mairie de Ouidah, 

organisera la Commémoration

de la

JOURNEE INTERNATIONALE DU SOUVENIR DE LA TRAITE NEGRIERE ET DE SON ABOLITION (JISTNA)

le 23 Août 2017

à  la Porte du Non-Retour de Ouidah au Bénin

La journée internationale du 23 août a été initiée par l’UNESCO en 1998

Le Bénin a une obligation morale de se souvenir de la traite négrière et de ses victimes (1 million environ) qui ont été embarquées au port de OUIDAH pour le Brésil, les Caraïbes, les Etats-Unis essentiellement.

Sous la coordination de l’UGDO-France, ce devoir de mémoire est porté à OUIDAH, lieu de Mémoire, par la Commune, les Personnalités et les associations de la Ville.
Des Béninois et des Afro-descendants, ensemble, se souviendront et honoreront les victimes de l’esclavage le
23 AOÛT 2017 A LA PORTE DU NON-RETOUR OUIDAH –PLAGE

Des animations scientifiques, culturelles, cultuelles, touristiques (Conférence, projections de films, expositions, spectacles et des visites) se dérouleront au Musée d’Histoire et dans la Ville les 22 et 23 Août 2017.

                                                                            VOUS ÊTES CORDIALEMENT INVITES

LA COMMEMORATION AU BENIN
La création en 2001 de l’Agence Béninoise pour la Réconciliation et le Développement (ABRD) a permis l’organisation des rencontres, colloques et manifestations culturelles avec les Afro-descendants des Etats –Unis en particulier dont « Gospels et Racines ». Le but était la Réconciliation avec les Afro-descendants. C’est en 2014 et avec la participation de l’UGDO que le Bénin a commémoré le « 23 Août » pour la première fois. L’UGDO était également aux côtés du Ministère de la Culture pour la célébration de 23 Août 2015. Plusieurs délégations d’Afro-descendants français, brésiliens et américains y avaient participé.
Au BENIN, l’organisation de la JISTNA par le Ministère de la Culture est « confidentielle » et limitée à une petite centaine d’Intellectuels, de cadres de la culture et d’Invités Caribéens et américains. La Jeunesse Béninoise n’y était pas conviée.
En 2016, l’UGDO et la Mairie de Ouidah y avaient associé  la population.

14114989_1123052677741666_1362716829201685684_o

HISTORIQUE

C’est dans la nuit du 22 au 23 août 1791 qu’a commencé à Saint-Domingue (aujourd’hui Haïti et République dominicaine) l’insurrection qui devait jouer un rôle déterminant dans l’abolition de la traite négrière transatlantique. Quelques jours avant ce soulèvement, dans la nuit du 14 Août 1791 à Bois Caïman, Dutty Boukman y organisa une cérémonie vaudou pour un grand nombre d’esclaves. La prêtresse Mambo plonge un couteau dans un cochon noir créole sacrifié, et les assistants boivent son sang afin de devenir invulnérables. Le vaudou est ainsi un catalyseur dans la révolte des esclaves de Saint-Domingue.

OBJECTIF

La Journée Internationale du Souvenir de la Traite Négrière et de son Abolition vise à inscrire la tragédie de la traite dans la mémoire de tous les peuples.

Conformément aux objectifs du projet interculturel « La route de l’Esclave » de l’UNESCO, elle doit offrir l’occasion d’une réflexion commune sur les causes historiques, les modalités et les conséquences de cette tragédie, ainsi que d’une analyse des interactions qu’elle a générées entre l’Afrique, l’Europe, les Amériques et les Caraïbes.